"[...]mas faz-nos esboçar uma realidade supra-sensível compatível com o uso experimental da nossa razão. Sem uma tal precaução, não saberíamos fazer o mínimo uso de semelhante conceito e deliraríamos ao invés de pensarmos.[...]"

09
Fev 09

 Para já, voltar atrás e reler. E ainda mais atrás, a ideia está já nas primeiras publicações de Jean-Luc Nancy (num texto de 1977 e depois retomada na abertura de Ego Sum de 1979):

Ce qui survient au sujet, ce qui lui tombe dessus - au lieu de le soutenir d'une sub-stance, et même au lieu de le soutenir d'une parole - c'est finalement, comme on le verra, son aréalité, selon le concept qu'ailleurs nous avons commencé à proposer: son manque de réalité (qui ne fait pas absence, et qui empêche de se livrer à une égologie négative sur le mode de la théologie négative), et sa nature d'aire - area - d'espace ou d'étendue antérieurs à toute spatialité. L'aréalité n'est pas non plus la forme transcendantale de l'espace; antérieure au régime transcendantal (mais pensable seulement à partir de Kant), plus "primitive", l'aréalité s'étend comme le lieu inassignable de l'expérience informe que fait le "sujet" de son "propre" chaos.

escrito por José Carlos Cardoso às 23:46

Fevereiro 2009
Dom
Seg
Ter
Qua
Qui
Sex
Sab

1
2
3
4
5
6
7

8
9
14

17
18
20
21

22
23
24
25
26
27


eu, imagem
seguir os sinais
 
blogs SAPO